Balzac, Ô cœur ardent !

Le dernier tome de la correspondance de Balzac paraît. On voit partout un géant qui doute, aime, s’épuise, rêve, négocie, vibre dans la souffrance même. Publicités

Balzac, Ô cœur ardent !

Le dernier tome de la correspondance de Balzac paraît. On voit partout un géant qui doute, aime, s’épuise, rêve, négocie, vibre dans la souffrance même.

Alain Badiou : « La poésie tout entière m’habite »

Le philosophe qui parcourt le monde marque à nos côtés un temps d’arrêt pour dire et préciser, fait rare, son amour de la poésie, aussi élevé que sa passion des idées.

Alain Badiou : « La poésie tout entière m’habite »

Le philosophe qui parcourt le monde marque à nos côtés un temps d’arrêt pour dire et préciser, fait rare, son amour de la poésie, aussi élevé que sa passion des idées.

Admirons l’admirable

Michel Crépu, critique et actuel rédacteur en chef de la Nouvelle Revue française, signe un essai sur l’admiration qui a du souffle et du style.

Admirons l’admirable

Michel Crépu, critique et actuel rédacteur en chef de la Nouvelle Revue française, signe un essai sur l’admiration qui a du souffle et du style.

Frédéric Gros : « Il faut désobéir par souci de soi, comme disaient les Anciens »

  Dans un essai profond et salutaire ( Désobéir, Albin Michel), le philosophe Frédéric Gros, professeur de pensée politique à l’Institut d’études politiques de Paris et spécialiste de l’œuvre de Michel Foucault, interroge les raisons et les racines de la

Frédéric Gros : « Il faut désobéir par souci de soi, comme disaient les Anciens »

  Dans un essai profond et salutaire ( Désobéir, Albin Michel), le philosophe Frédéric Gros, professeur de pensée politique à l’Institut d’études politiques de Paris et spécialiste de l’œuvre de Michel Foucault, interroge les raisons et les racines de la

Sarah Rey : « Les larmes sont l’ambivalence même »

Dans le sillage de Lucien Febvre, l’histoire des sensibilités continue de s’écrire à plusieurs voix. Anne Vincent-Buffault a proposé une histoire des larmes, tantôt publiques tantôt secrètes, aux XVIIIe et XIXe siècles, Piroska Nagy a étudié les larmes spirituelles au

Sarah Rey : « Les larmes sont l’ambivalence même »

Dans le sillage de Lucien Febvre, l’histoire des sensibilités continue de s’écrire à plusieurs voix. Anne Vincent-Buffault a proposé une histoire des larmes, tantôt publiques tantôt secrètes, aux XVIIIe et XIXe siècles, Piroska Nagy a étudié les larmes spirituelles au

René de Ceccatty : « Dante est proche de nous par ses formulations, ses analyses, son univers »

Le romancier et essayiste René de Ceccatty offre au lecteur une nouvelle traduction de la Divine Comédie de Dante (1265-1321) qui brille par sa musicalité, son accessibilité et sa clarté. Disponible au Seuil directement en format poche.

René de Ceccatty : « Dante est proche de nous par ses formulations, ses analyses, son univers »

Le romancier et essayiste René de Ceccatty offre au lecteur une nouvelle traduction de la Divine Comédie de Dante (1265-1321) qui brille par sa musicalité, son accessibilité et sa clarté. Disponible au Seuil directement en format poche.

Michaël Fœssel : « Le temps nocturne marque la suspension du jugement »

Après un essai brillant consacré à la consolation, le philosophe propose avec La nuit, vivre sans témoin publié chez Autrement dans la belle collection Les grands mots, une réflexion originale et lumineuse sur la nuit, qui est aussi bien la

Michaël Fœssel : « Le temps nocturne marque la suspension du jugement »

Après un essai brillant consacré à la consolation, le philosophe propose avec La nuit, vivre sans témoin publié chez Autrement dans la belle collection Les grands mots, une réflexion originale et lumineuse sur la nuit, qui est aussi bien la